RESEAU PERINATAL LORRAIN
RESEAU PERINATAL LORRAIN

Le mot du président

Par le biais de notre site, vous connaîtrez aussi toutes nos actions menées et une multitude d’informations. Bonne balade sur notre site qui évoluera en fonction des nouveautés mises en place par le Réseau.

 

Dr Alain MITON

Actualités

Santé Publique France déploie sur l'ensemble du territoire Français un dispositif intitulé Moi(s) sans Tabac, en novembre 2016

Sur la région du Grand Est, l'ARS, en qualité de pilote, avec le soutien de l'ambassadeur, l'ANPAA, ont le plaisir de vous adresser une invitation pour une réunion de concertation le 13 septembre à Nancy.

Nous vous adressons la présentation de ce dispositif ainsi que différents outils et services proposés pour le déploiement de cette opération.

Si vous souhaitez participer à ce dispositif, nous vous remercions de prendre quelques minutes pour renseigner la fiche d'intention de participation via le lien ci-dessous avant le 10 septembre 2016 :https://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1ayU5M20lOUUlQjE=&a=JTk4cCU5OW8lOTc=

L'Equipe Moi(s) sans Tabac
Région Grand Est

moisanstabac.grandest@anpaa.asso.fr

Présentation Mois sans Tabac.pdf
Document Adobe Acrobat [415.1 KB]
Mois Sans Tabac Invitation 13 09-16.pdf
Document Adobe Acrobat [599.7 KB]
Outils communication Mois sans tabac.pdf
Document Adobe Acrobat [268.7 KB]
Download
Nouveau téléchargement de fichier
Plaquette formation tabacologie - Moi(s)[...]
Document Adobe Acrobat [254.6 KB]
Bulletin d'inscription Form en Tabacolog[...]
Document Microsoft Word [73.5 KB]

La 14ème journée du RPL 

se déroulera le 07/04/17 

Retour sur le déploiement du dépistage des troubles de l'audition du nouveau-né. Evaluation du réseau de suivi des enfants vulnérables Rafael (le matin) ; Ateliers en 2 sous-groupes : Vaccination en périnatalité et Accouchement sous X (l'après-midi) - Abbaye des Prémontrés Pont-à-Mousson

13ème journée du RPL : 

01/04/16 Hémobiologie périnatale : de la grossesse au suivi du nouveau-né (le matin), Présentation de thématiques par les réseaux périnataux de Champagne-Ardenne, Alsace, Lorraine (l'après-midi) - Abbaye des Prémontrés Pont-à-Mousson

 

Présentations disponibles sous réserve d'autorisation de l'orateur

Afin de  faciliter le dépistage précoce des cholestases néonatales, l'AMFE (Association Maladies Foie Enfants) met à votre disposition :

- Des affiches à disposer dans les salles de soins, les salles d'attente des cabinets médicaux et les lieux publics.

Ces affiches permettent en un coup d'œil de connaître les bonnes et les mauvaises couleurs des selles.

- Des dépliants à remettre aux futures et jeunes mamans et à insérer dans le carnet de santé de l'enfant afin de les inciter à surveiller la couleur des selles dès la sortie de la maternité.

Ce dépliant comprend la carte colorimétrique des selles, des questions réponses et les coordonnées de centres de référence et de compétences des maladies du foie des enfants.

- Des cartes colorimétriques des selles au format Carte Bleue, plastifiée à apposer à côté de la couche de bébé

Ces cartes colorimétriques sont accompagnées des coordonnées du Centre National de Référence et  des Centres de Compétences des maladies du foie des enfants.

 

Pour recevoir gracieusement votre kit Alerte Jaune,

Contactez l'AMFE via le bon de commande ci-dessous ou en écrivant à contact@amfe.fr ou par courrier AMFE 27 rue Edgar Quinet - 92240 Malakoff

 

Plus d’infos sur : http://www.alertejaune.com

bon de commande kit Alerte Jaune
AlerteJaune bon de cde.pdf
Document Adobe Acrobat [561.4 KB]
INSTRUCTION N° DGCS/2016/107 relative au protocole pour l'accompagnement des femmes accouchant dans le secret entre les Conseils départementaux et les établissements de santé
Nouvelle instruction de la DGS précisant les modalités pratiques de la prise en charge des patientes accouchant au secret
2016_107t0.pdf
Document Adobe Acrobat [322.3 KB]
107-a1.docx
Document Microsoft Word [33.9 KB]
107-a2-2.doc
Document Microsoft Word [43.0 KB]

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture de la ligne téléphonique de la Maison de Naissance, Un Nid pour Naître : 09 72 88 03 78

Secrétariat joignable tous les matins du lundi au vendredi de 9h à 12h

Haute Autorité de Santé / parcours de santé  / patient traceur 

La HAS souhaite vous informer de la publication d’une nouvelle approche proposée aux professionnels de santé d’un territoire de santé. Il s’agit d’une démarche permettant d’analyser en équipe le parcours du patient sur le plan sanitaire, médico-social et social. Elle s’applique pour des patients ayant une pathologie complexe, suivis en ville et nécessitant une prise en charge pluri professionnelle coordonnée.

Cette  méthode d’amélioration continue de la qualité des soins a pour objectif d’améliorer l’organisation de la prise en charge, le suivi et la coordination des intervenants, les interfaces entre les structures, en vue d’éviter les ruptures de prise en charge. Elle peut être initiée à partir d’un projet de santé d’un territoire ;

Cette démarche  a été expérimentée par 10 organisations différentes (maison/pole/centre de santé, équipes en santé mentales, MAIA, réseaux de santé et d’appui, SSIAD, équipe de professionnels travaillant ensemble) et les résultats ont été positifs (cf rapport d’expérimentation).

La démarche peut aussi révéler des problématiques de santé locales ou territoriales, qu’il est nécessaire de confirmer avec le soutien d’acteurs locaux, territoriaux, ou régionaux (URPS, plateformes/structures d’appui, réseaux de santé, associations, autres).

Nous vous sollicitons pour avoir votre avis et étudier les différentes possibilités pour la déployer.

Nous vous remercions et restons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Nous vous joignons le lien internet vers lequel la démarche est plus détaillée :  http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2614161/fr/le-patient-traceur-en-ville

Cordialement,

Laurence Chazalette et Anne-Françoise Pauchet-Traversat

Chefs de projet

Service Evaluation de la pertinence des soins et amélioration des pratiques et des parcours ( SA3P)

Direction de l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins

Vaccination BCG

Madame Monsieur, 

La Direction Générale de la Santé nous informe que depuis plusieurs mois, l’ANSM, en lien permanent avec les industriels, travaille à identifier un fournisseur alternatif de production de BCG et négocier la fourniture de quantités suffisantes d'un vaccin de qualité. De nombreuses pistes possibles ont été explorées sur plusieurs continents. C’est finalement un producteur européen (Biomed Lublin, en Pologne) qui est en capacité de fournir des vaccins BCG qui seront distribués par Sanofi Pasteur en France.

L'ANSM, en lien avec le laboratoire Sanofi Pasteur, finalise les derniers aspects relatifs à la mise à disposition de ces vaccins pour qu'ils puissent être disponibles au plus tôt dans des conditions optimales de sécurité et d’utilisation pratique.

Dans un contexte de pénurie mondiale en BCG http://www.who.int/immunization/diseases/tuberculosis/BCG-country-prioritization.pdf, la Direction Générale de la Santé a réussi à optimiser l’utilisation des stocks existants et à sécuriser des approvisionnements depuis début 2015, mais il s’avère désormais que l'on ne pourra plus compter sur le fabricant danois (producteur actuel) à l’avenir, en tout cas plus de manière exclusive.

Les derniers stocks de BCG SSI encore disponibles arrivent à péremption au 31 mars prochain, et les données disponibles sur ce lot ne permettent pas son utilisation au-delà de sa date de péremption. 

A ce stade, le laboratoire Sanofi Pasteur  annonce une mise à disposition des unités du vaccin importé à compter du 31 mars 2016, et ce sous réserve qu'aucun incident ne vienne retarder ou perturber les opérations inhérentes à cette mise à disposition.

En restant à votre disposition pour toute précision complémentaire.

Cordialement

Dr Lydie Revol

Responsable CVAGS site NANCY ARS-LORRAINE-CVGS@ars.sante.fr

Agence Régionale de Santé Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine 

Précisions du Directeur Général de la Santé concernant la vaccination avec le BCG
MINSANTE_CORRUSS_2016_33.pdf
Document Adobe Acrobat [750.5 KB]

- POUR INFORMATION  - précisions du Ministère de la santé concernant les modalités de conservation et d'utilisation du vaccin BCG Biomed Lublin

 

Mesdames, Messieurs,

Comme suite à un certain nombre de questions reçues sur les modalités de conservation et d'utilisation du vaccin BCG Biomed Lublin, l'ANSM a procédé, dans ses laboratoires d'analyses et de contrôle, à une évaluation de la stabilité de ce produit à différents temps après reconstitution.

Au regard des résultats relatifs à la stabilité du vaccin et pour limiter le risque de contaminations microbiologiques, les modalités d'utilisation peuvent être assouplies sous réserve de :

- préparer les seringues immédiatement après reconstitution ;

- conserver ces seringues au réfrigérateur ;

- les utiliser jusqu'au plus tard 4 heures après leur préparation.

Cet assouplissement des modalités d'utilisation du vaccin doit permettre de poursuivre les efforts d'optimisation des doses dans un contexte de tension d'approvisionnement persistant. En effet, les nouvelles modalités devraient permettre, si les PMI s'organisent d'aller vers la fourchette haute du nombre de doses "reconstituables".

Informations virus Zika

L'infection à virus Zika chez la femme enceinte
INPESReperes_Zika femme enceinte_Def.pdf
Document Adobe Acrobat [309.7 KB]

Note d'information signée du directeur de la sécurité sociale destinée aux professionnels de santé, notamment les médecins gynéco-obstétriciens et les radiologues, concernant la prise en charge des frais relatifs aux actes et consultations recommandées aux femmes enceintes en cas de risque d’infection par le virus Zika, ainsi que son annexe "attestation virus zika" :

Note d'information
Note ES - Virus Zika - modalités de pris[...]
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]
Annexe
ATTESTATION VIRUS ZIKA.pdf
Document Adobe Acrobat [1.6 MB]

Conduite à tenir transmise par la Cellule de veille, d’Alerte et de Gestion Sanitaire de l'ARS Alsace, Champagne Ardenne, Lorraine :

 

Mesdames, Messieurs,

Dans le cadre de l’épidémie liée au virus Zika dans les départements français d’Amérique, le suivi et la prise en charge des femmes enceintes nécessitent une attention particulière dans la continuité des avis du Haut conseil de santé publique et des recommandations du CNPGO du 3 février 2016. Afin de faciliter le travail des professionnels de santé pour la prise en charge des femmes enceintes, la conduite à tenir a été précisée à partir de 6 situations types :

 

I Femme enceinte symptomatique ou post-symptomatique

1.      Femme enceinte symptomatique et suspecte d’infection par le virus Zika : consultation obstétricale en urgence pour un bilan étiologique complet comportant PCR Zika/Sérologie, selon le protocole de chaque réseau de périnatalité ;
2.      Infection par le virus Zika confirmée chez la femme enceinte : mise en place d’un suivi spécifique assorti d’une surveillance échographique mensuelle (échographies habituelles à 12 SA, 22 SA et 32 SA complétées par 3 échographies supplémentaires à 18 SA, 26 SA et 36 SA) ;
3.      Antécédents de symptômes évocateurs d’infection à virus Zika pendant la grossesse : sérologie Zika sans attendre et en fonction des résultats, mise en place d’un suivi spécifique assorti d’une surveillance échographique mensuelle (échographies habituelles à 12 SA, 22 SA et 32 SA complétées par 3 échographies supplémentaires à 18 SA, 26 SA et 36 SA) ;

 

II Femme enceinte sans symptomatologie évocatrice

4.      Femme enceinte sans symptomatologie évocatrice résidant en zone à risque : mise en place d’un suivi spécifique incluant potentiellement une sérologie Zika assorti d’une surveillance échographique mensuelle (échographies habituelles à 12 SA, 22 SA et 32 SA complétées par 3 échographies supplémentaires à 18 SA, 26 SA et 36 SA).

5.      Femme enceinte sans symptomatologie évocatrice de retour zone à risque et résidant hors zone à risque durant sa grossesse : sérologie Zika entre 30 et 40 jours après le retour de la zone à risque.

* Si sérologie Zika positive : il s’agit d’un cas d’infection confirmé par le virus Zika. La femme enceinte doit alors bénéficier des modalités de prise en charge définies au point 2 (mise en place d’un suivi spécifique et d’une surveillance échographique mensuelle) ;
* Si sérologie Zika négative : un suivi spécifique sera mis en œuvre au cas par cas.

 

III Femme enceinte sans notion de symptomatologie évocatrice avec découverte d’anomalie à l’échographie

6.      En cas de découverte d’anomalie à l’échographie : bilan étiologique, dont sérologie Zika, mise en place d’un suivi spécifique assorti d’une surveillance échographique mensuelle (échographies habituelles à 12 SA, 22 SA et 32 SA complétées par 3 échographies supplémentaires à 18 SA, 26 SA et 36 SA) et orientation vers un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal ;

 

NB : cette conduite à tenir est susceptible d’évoluer en fonction de l’acquisition de connaissances nouvelles sur cette infection.

Nous vous remercions de bien vouloir informer les professionnels de santé concernés.
Dr Lydie REVOL - médecin responsable de la Cellule de veille, d’Alerte et de Gestion Sanitaire - ARS Alsace, Champagne Ardenne, Lorraine

Information à l'attention des laboratoires concernant le diagnostic Zika

Organisation régionale (Alsace, Champagne Ardenne, Lorraine) mise en place pour répondre aux demandes de diagnostic biologique de virus Zika :

courrier du Directeur de la Santé Publique décrivant ces modalités d'organisation en région
DOC290316-001.pdf
Document Adobe Acrobat [556.5 KB]
fiche de renseignements, élaborée par les infectiologues des 3 CHU régionaux, à joindre à l'envoi de chaque prélévement pour demande d'analyse par RT-PCR
Fiche de renseignement Zika .pptx
Présentation Microsoft Power Point [91.5 KB]

Prise en charge du diagnostic prénatal non invasif (DPNI)

Le diagnostic prénatal non invasif (DPNI) a pour objectif de donner aux couples des éléments d’information le plus fiable possible sur le niveau de risque de trisomie 21 de leur enfant à naître notamment lorsque le risque établi lors du dépistage combiné du premier trimestre est supérieur à 1/250. Il permet également de diminuer le nombre d’amniocentèses et de choriocentèses qui sont associées à un risque de perte fœtale non négligeable et de diminuer également le nombre d’interruptions de grossesse avec un fœtus non trisomique lorsque les femmes refusent la réalisation d’un caryotype.

 

La performance de ce test de dépistage basé sur l’analyse de l’ADN libre circulant a été démontrée par l’HAS dans un rapport publié en septembre 2015 mais, malheureusement, ce test n’est pas pris en charge par la sécurité sociale et est donc financée par la patiente elle-même. Son coût étant très élevé (environ 700 euros), son accès est limité et pose un réel souci éthique expliquant que certains professionnels préfèrent ne pas le proposer.

 

Cependant, le 31 juillet dernier est paru une instruction (DGOS/PF4/2015/258) relative aux modalités d’identification, de recueil des actes de biologie médicale et d’anatomocytopathologie hors nomenclature éligibles au financement au titre de la MERRI G03. Le DPNI fait partie de ces actes de biologie médicale hors nomenclature ce qui indique qu’il peut être pris en charge par cette MERRI.

 

Vous trouverez les documents de référence à télécharger ci-dessous.

 

- le Référentiel des Actes Innovants Hors Nomenclature, version 2015

- Instruction DGOS/PF4/2015/258 du 31 juillet 2015, relative aux modalités d’identification, de recueil des actes de biologie médicale et d’anatomocytopathologie hors nomenclature éligibles au financement au titre de la MERRI G03.

 

Les établissements souhaitant mettre en place cette procédure de prise en charge des DPNI pour leurs patientes doivent prendre contact avec leur direction et leur DIM afin d’établir une bonne coordination entre les prescriptions, la facturation et la valorisation (éligibilité à cette MERRI).

 

Nous restons à votre disposition pour tout information complémentaire,

 

Dr Margaux CREUTZ LEROY

Médecin Coordinateur du Réseau Périnatal Lorrain

Tel : 03 83 34 44 48

RIHN_V2015-1.pdf
Document Adobe Acrobat [41.0 KB]
Instruction_Actes_HN_31-07-2015.pdf
Document Adobe Acrobat [903.5 KB]

Accès à l'IVG 

Le 28 septembre dernier un numéro national gratuit d'information "sexualité, IVG, contraception" (0800 08 11 11) piloté par le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF) http://www.planning-familial.org/ a été mis en place dans le cadre du programme national d'actions pour améliorer l'accès à l'IVG annoncé par la ministre en janvier 2015.

L'objectif de ce numéro de permettre d'apporter des informations claires, objectives et précises adaptées aux appelantes. Il participe ainsi à l'amélioration de la prise en charge, en réduisant les inégalités d'accès à ces informations.

La circulaire DGOS/R3/DGS/MC1/2015/245 du 23 juillet 2015 (http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2015/07/cir_39864.pdfinformait de la mise en place imminente de ce numéro unique.

 

Son fonctionnement est le suivant:

- Une ouverture 6 jours sur 7, le lundi de 9h à 22 h et du mardi au samedi de 9h à 20h,

- L'accueil téléphonique est géré par un serveur vocal interactif qui répartit les appels du numéro unique vers les plateformes régionales en fonction du numéro de résidence de l'appelante et des plages horaires. Lorsqu'il n'existe pas de plateforme régionale, c'est la plateforme d'une autre région qui assure la permanence.  En dehors des heures d'ouverture des plateformes régionales, une structure de débordement - à savoir l'association partenaire Sida-info-service - prend le relai.

- En dehors de ces plages horaires un répondeur est activé, qui renvoie sur les sites ressources internet et informe sur les démarches d'urgence à suivre en cas de prise de risques sexuels.

Vaccination contre la grippe saisonnière

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière de 2015-2016 a commencé le 15 octobre dernier.

Cette vaccination est recommandée chez toutes les femmes enceintes quel que soit le stade de la grossesse.

Afin d’être prise en charge à 100%, la prescription du vaccin et de son injection doit être faite sur un imprimé spécifique délivré par l’assurance maladie.

Pour les professionnels libéraux, ce document est disponible sur ameli.fr dans l’espace personnel professionnel.

Pour les professionnels exerçant dans un établissement de santé, l’assurance maladie fournit directement les imprimés aux maternités. Les documents sont alors à récupérer auprès des cadres des services de gynécologie-obstétriques.

Si malgré tout,  vous rencontrez des difficultés pour réaliser cette prescription, vous trouverez ci-dessous le document ad hoc téléchargeable que vous pouvez remplir informatiquement puis imprimer. 

PRISE EN CHARGE VIERGE VAG.pdf
Document Adobe Acrobat [195.5 KB]

Notre e-mail a changé :

merci d’écrire à "rpl@chru-nancy.fr" et non à "rpl@maternite.chu-nancy.fr"

RAFAEL

Médecins référents RAFAEL au 05 05 2015
LISTE MEDECINS REFERENTS RAFAEL AU 05 05[...]
Document Adobe Acrobat [57.8 KB]

L'évaluation 7 ans

L'évaluation 7 ans
Evaluation 7 ans.pdf
Document Adobe Acrobat [62.8 KB]

Classeurs RAFAEL

 

Les nouveaux classeurs RAFAEL sont imprimés. N'hésitez pas à nous contacter au 03 83 34 29 43 pour vous réapprovisionner.

 

Comment nous joindre

RESEAU PERINATAL LORRAIN
10 rue du Dr Heydenreich

CS 74213

54042 Nancy Cedex

tél. 03 83 34 36 44

rpl@chru-nancy.fr

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© RESEAU PERINATAL LORRAIN